Informations générales sur les moustiques | Contrôle des moustiques

Informations générales sur les moustiques | Contrôle des moustiques

Presque tout le monde a eu la désagréable expérience d'être piqué par un moustique. Les piqûres de moustiques peuvent provoquer une irritation de la peau par le biais d'une réaction allergique à la salive du moustique – c'est ce qui cause la bosse rouge et les démangeaisons. Cependant, une conséquence plus grave de certaines piqûres de moustiques peut être la transmission de maladies graves et de virus tels que le paludisme, le virus de la dengue, le virus Zika et le virus du Nil occidental, qui peuvent avoir des effets invalidants et potentiellement mortels (tels que encéphalite, méningite et microcéphalie). En savoir plus sur les maladies transmises par les moustiques.

Les moustiques peuvent non seulement être porteurs de maladies qui affectent l'homme, mais ils peuvent également transmettre plusieurs maladies et parasites auxquels les chiens et les chevaux sont très sensibles. Ceux-ci incluent les vers cardiaques de chien, l'encéphalite équine de l'est et le virus du Nil occidental.

Il existe aux États-Unis environ 200 espèces de moustiques différentes, qui vivent dans des habitats spécifiques, présentent des comportements uniques et piquent différents types d'animaux. En dépit de ces différences, tous les moustiques partagent des traits communs, tels qu'un cycle de vie en quatre étapes (œuf, larve, pupe, adulte).

Différentes espèces de moustiques préfèrent différents types d’eau stagnante dans lesquels pondre leurs œufs. La présence de prédateurs bénéfiques tels que les nymphes de poissons et de libellules dans les étangs, les lacs et les ruisseaux permanents contribue à maintenir ces plans d'eau relativement exempts de larves de moustiques. Cependant, des portions de marais, des marécages, des fossés bouchés, des mares temporaires et des flaques d’eau sont tous des sites de reproduction prolifiques de moustiques. Parmi les autres sites dans lesquels certaines espèces pondent leurs œufs, citons:

des trous d'arbres,
vieux pneus,
des seaux,
jouets,
bacs à plantes et soucoupes en pot,
bâches en plastique ou des bâches et même
des endroits aussi petits que des capsules de bouteilles!
Certaines des espèces de moustiques les plus ennuyeuses et potentiellement dangereuses, telles que le moustique tigre asiatique, proviennent de ces sites.

Pour contrôler les populations de moustiques et aider à prévenir la propagation des maladies qu’ils peuvent véhiculer, apprenez à prévenir les moustiques en:

L'EPA et les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) travaillent en étroite collaboration et avec d'autres organismes fédéraux, régionaux et locaux afin de protéger le public contre les maladies transmises par les moustiques telles que Zika et le virus du Nil occidental. Le CDC, en étroite collaboration avec les services de santé des États et des administrations locales, surveille les sources potentielles et les épidémies de maladies transmises par les moustiques et fournit des conseils et une consultation sur la prévention et le contrôle de ces maladies. L’EPA veille à ce que les services de contrôle des moustiques aux niveaux local et local aient accès à des outils efficaces de contrôle des moustiques qu’ils peuvent utiliser sans présenter de risque déraisonnable pour la santé humaine et l’environnement.

Les agences gouvernementales nationales et locales jouent un rôle essentiel dans la protection de la santé publique contre les maladies transmises par les moustiques. Ils servent en première ligne et fournissent des informations, par le biais de leurs programmes de sensibilisation, aux réseaux de surveillance médicale et environnementale qui identifient d’abord les foyers potentiels. Ils gèrent également les programmes de contrôle des moustiques qui assurent la prévention, l'éducation du public et la gestion de la population de vecteurs. Ces agences déterminent si l'utilisation de pesticides pour lutter contre les moustiques convient à leur région.

En savoir plus sur:

Laisser un commentaire